En 2009 deux journalistes Michael Darmon et Yves Derai publiaient un pamphlet contre la garde des sceaux de l’époque Rachida Dati , en détournant le titre d’un célèbre roman de Maupassant « Bel Ami « ; le héros du livre Georges Duroy étant passé à la postérité comme figure archétypale de l’arriviste sans scrupules, on comprend l’attaque ironique et satirique à l’endroit de l’ancienne ministre de la justice sous entendue par l’intitulé de l’essai. Il peut être intéressant de dresser un portait psychologique des deux personnages et de comparer leur stratégie afin de vérifier leurs points de convergence et de divergence dans l’orchestration de leur conquête du pouvoir.

 

L’esprit de conquête.

 

Tout d’abord, les deux protagonistes ont en commun leur origine provinciale modeste: Georges Duroy en tant que fils d’aubergistes normands et Rachida Dati fille d’un maçon marocain et d’un mère Algérienne établis avec leurs nombreux enfants dans la ville de Chalon sur Marne . Tous deux cherchent à s’élever socialement , mais si le personnage de Maupassant au début du roman doit au hasard sa rencontre avec Charles Forestier , qui va lui offrir un tremplin providentiel vers l’ ascension sociale , Rachida pour sa part ne compte par sur la chance pour échapper à sa modeste condition. La jeune femme va devoir forcer le destin , se montrer volontaire et « frapper aux portes » de ceux , politiques et hommes d’affaires, qui sont susceptibles de l’aider à échapper à sa modeste condition. Une fois l’entrée dans « le beau monde « effective, par contre , les deux protagonistes vont manifester la même intelligence intuitive des situations , doublée d’un sens de l’observation méthodique. Ainsi, Ils tissent leur toile petit à petit, utilisant mentors et protecteurs(trices) à leur fin de conquête du pouvoir.

 

L’arme de la séduction.

 

Les deux ambitieux disposent d’un atout essentiel pour parvenir à leur but: leur charme physique. Ils vont tous deux faire de leur capital séduction une forme de métier. Bel ami utilise son pouvoir d’attraction sur les femmes , il leur sert de « divertissement » sensuel dans une existence codifiée et conventionnelle où elles sont seulement reléguées à leur rôle d’épouses et de mères. Maupassant met pourtant en évidence leur influence déterminante mais « occulte » sur la carrière de leurs époux grâce à leurs précieux conseils emprunts d’ intelligence et de finesse d’analyse : Pour sa part , Duroy les choisit pour leur utilité et leur complémentarité Madeleine et Clotilde sont des éducatrices, mme Walter et Suzanne des pions sur l’échiquier de sa réussite. Pour Rachida Dati , l’art de plaire est aussi une seconde nature, elle minaude, flatte , couvre de compliments ses cibles . D’après les auteurs du pamphlet « Belle Amie » sa méthode consisterait à « sourire, à se lier de liens personnels quand ils se limitent habituellement au professionnel « et puis elle sait utiliser les magazines people pour mettre en scène sa vie privée en suscitant le scandale ou l’intrigue…

 

Mais à chacun son époque:

 

Georges Duroy et Mme Dati vivent dans deux siècles différents marqués par des contextes économico-politiques spécifiques et en fonction desquels la frontière entre le toléré et le scandaleux peut apparaître, parfois, comme une simple variable d’ajustement ; Duroy est un héros médiocre sans intelligence particulière qui réussit à un moment où l’habilité compte plus que les diplômes et le cursus académique , c’est l’époque de la pleine ascension de la bourgeoisie d’affaires et des débuts d’une république encore bien balbutiante . L’ancienne garde des sceaux, quant à elle doit une grande part de sa réussite à son profil politique atypique car outre le fait qu’elle soit une femme, elle symbolise la  » méritocratie républicaine » et l’intégration réussie « des minorités visibles » . Elle s’est mise au service des puissants pour partager gloire et succès par effet miroir . Charge à elle de ne pas être qu’un instrument entre leurs mains…….

Facebook
Facebook
Twitter
RSS
Follow by Email
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial