Le revenu de base universel, l’entente entre tous les dirigeants internationaux à la Cop21, le remplacement du PIB (Produit Intérieur Brut) par le BNB (Bonheur Intérieur Brut)toutes ces belles idées relèvent pour la plupart de nos contemporains de chimères , d’utopies c’est à dire de constructions intellectuelles inspirées par une certaine forme d’idéalisme. C’est l’anglais Thomas More qui invente au XVIème siècle le vocable « utopie » à partir de « topos » le lieu et de « u » racine marquant la négation que l’on traduit par nulle part . Son œuvre « La meilleure des républiques et l’île d’Utopie » peut se définir comme une fiction politique décrivant une cité idéale harmonieuse et humaniste . Ce faisant, il donne aussi naissance à un genre littéraire complétement nouveau qui servira de source d’inspiration par la suite à de nombreux successeurs tels que Campanella , Swift ou Orwell. Cependant, on a souvent tendance à confondre utopie qui désigne le genre littéraire spécifique et utopisme l’attitude mentale (comme le montrent les trois exemples du début de l’article) de sorte que l’utopie est devenue n’importe quelle illusion que la raison condamne. Quelles sont alors les caractéristiques du genre fondé par cet avocat londonien?

 

Utopie et voyage

 


L’œuvre de More a été rédigée au début du XVIème siècle à l’époque effervescente et exaltante des grandes découvertes ; Raphael Hythlodée, le héros narrateur est présenté comme un philosophe voyageur Portugais qui aurait accompagné Amerigo Vespucci dans ses voyages d’exploration du nouveau monde et aurait séjourné sur la fameuse île d’Utopia . « La meilleure des républiques et l île d’ Utopie » est composée de deux parties:
– La première met en scène un débat entre Raphael Hythlodée , Thomas More lui même et son édieur Pierre Gilles soulignant les dysfonctionnements de la société anglaise du temps d’Henri VIII et la nécessité d’y opérer des réformes salutaires.
– La seconde partie est une description de cette île idéale dont revient Hythlodée et qui représente par contraste le modèle dont doit s’inspirer l’Angleterre pour perfectionner son système politique et social.

 

Utopie et humanisme

 

De tous temps , les hommes ont nourri à travers la mythologie ou la littérature la nostalgie d’un paradis originel à jamais perdu : Le jardin d’Eden biblique (Genèse), l’âge d’or décrit par Hésiode dans « Les travaux et les jours » , Ovide dans ses « Métamorphoses » racontent un temps révolu où l’homme vivait en harmonie avec les dieux et la nature. De même, chez Platon c’est dans le  » Timée « et le « Critias » que le souci d’affabulation qui caractérise l’utopie fait son apparition mais l’Atlandide décrite par le philosophe est une création des dieux non des hommes . De même « la cité de dieu » de Saint Augustin (Vème siècle) est aussi apparue comme un modèle de l’utopie mais ce qui différencie l’oeuvre de More et la rend novatrice et originale c’est que sa cité idéale résulte de la seule volonté humaine; c’est un acquis non un donné . Elle s’inscrit en cela pleinement dans le mouvement humaniste, au début des temps modernes, époque où l’ homme prend confiance en ses propres potentialités. En effet, le progrès scientifique et de nombreuses découvertes (imprimerie, astrolabe, héliocentrisme…) rendent possibles l’élargissement des perspectives et des horizons . L’homme devient ainsi apte à prendre en main le destin de sa cité « ici et maintenant ».

 

utopie et société

Toute terre utopique est une île, un microcosme, un monde complet et clos . Elle est divisée en cinquante quatre villes distantes de vingt quatre milles les unes des autres et disposant chacune de douze milles de terre arable mais la seule description détaillée se limite à celle de la capitale , Amaraute. Son héros fondateur éponyme Utopos a d’après la légende fondé la république utopique par la conquête et la colonisation de hordes barbares primitives qu’il a conduites à la civilisation. Le bonheur des utopiens est la finalité ultime de l’organisation politique qu’il a instituée et repose sur l’égalité entre tous ses membres et l’absence de propriété privée consacrant de fait l’instauration du communisme.

 

 

 

Facebook
Facebook
Google+
http://reussitebac.fr/index.php/2017/09/01/a-quoi-sert-lutopie/
Twitter
RSS
Follow by Email
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial