Tout le monde le sait : une mauvaise orthographe est une plaie , une maladie honteuse qui n’épargne personne. Il est  vrai que l’on est arrivé à l’ère numérique et qu’entre courriels , textos , sms , on a jamais autant écrit ! Les chiffres sont alarmants: 92 % des mails envoyés comprennent au moins deux fautes d’orthographe  et 6 français sur dix ne maîtriseraient pas les règles les plus courantes . Entre le désormais classique « sa va? » l’humoristique » tu fais sang blanc »  on finit  tout même par être agacé  en lisant  » il y a une recrue d’essence de délits »   dans des journaux respectables ou « ofre spéciale » sur des panneaux publicitaires !La défense de l »orthographe (de « ortho »: droit et « graphein » : écrire) devient  donc une cause nationale prioritaire et  aucune réforme n’y changeant  rien , on doit se rendre à l’évidence:  L’écriture « droite  » possède  bel et bien un rôle de marqueur social  même (ou surtout) au pays de Voltaire et d’Hugo…

 

A qui la faute?

 

 

Les parents d’ados connaissent bien le problème ; leur progéniture massacre littéralement les codes de l’écriture du français   en pianotant des sms à longueur de journée  sur leurs portables « Slt mec , c’est bien a ce ki paré ya un 6né a 15 h te cho pour y allé? »; Mais d’après des études sérieuses  , le langage texto, phonétique ne serait pas l’ennemi des écrits scolaires et les jeunes feraient  apparemment une distinction nette  entre chaque univers ludique ou sérieux. Non ! La faute en reviendrait aux méthodes d’apprentissage  pratiquées dans l’Education Nationale: Globale ou semi globale (on apprend par cœur les mots au lieu de les décomposer en syllabes ) et à la réduction drastique du nombre d’heures de français à l’école (-30% depuis les années 80)!

 

Un objectif devenu prioritaire dans l’enseignement

supérieur?

 

« Le niveau baisse, ma pauv dame!!! » surtout celui du bac L’exigence en matière orthographique  et le niveau de notation à cette épreuve  seraient en faveur des néo bacheliers; en clair, c’est entamant des études supérieures que ces derniers seraient amenés à revoir leurs copies et leurs lacunes . En effet , l ‘écrit demeure incontournable pour qui veut entamer un cycle d’étude supérieur (rapports de stages , notes de synthèse, lettres de motivation ..)  et beaucoup  d’écoles d’ingénieurs et de futurs cadres en ont pris la mesure et mis au point des moyens pour venir à bout de ce fléau: Dictée plusieurs fois par semaine,  accent mis sur l’importance de la rigueur pour garantir son niveau d’employabilité futur….

 

Un préjudice pour le monde de l’entreprise

 

 

Les employeurs deviennent impitoyables dans les secteurs qui utilisent la communication numérique en interne et en externe; une lettre de motivation comptabilisant deux fautes et c’est direction la poubelle ! Car ces erreurs en disent long sur les candidats ….Outre le reproche d’un manque de rigueur évident qui peut s’adresser au  postulant (celui-ci  apparaît désinvolte en ne s’étant pas relu méthodiquement ) les entreprises prennent aussi en compte l’impact potentiel que pourrait avoir ce « manque de professionnalisme » sur leurs résultats économiques futurs: Une étude britannique a révélé qu’une seule faute sur un site pouvait diminuer les ventes de sa compagnie  de 50%, chiffrant ainsi le manque à gagner à plusieurs  millions d’euros par an.

 

Les solutions

 

 

Les stages de « certification Voltaire » ont le vent en poupe en entreprise car ils sont pratiques en ciblant les fautes les plus courantes observées  dans le monde des services (par exemple savoir que chiffre d’affaires prend un « s ») Outre le monde professionnel et à  titre personnel  on ne  peut que recommander à toute personne cherchant à s’améliorer, la lecture assidue et attentive afin de photographier  les mots nouveaux ou difficiles. Il faudrait  aussi idéalement de munir d’un manuel type « Bescherelle » pour revoir les règles grammaticales les plus basiques (l’accord du participe passé avec avoir  est  numéro un   au top des fautes les plus souvent commises). Enfin il faut être vigilant , se surveiller, se relire afin que la traque aux fautes lexicales ou grammaticales devienne une seconde nature: Devenir  une sorte de Javert  de l’orthographe!

Facebook
Facebook
Google+
http://reussitebac.fr/index.php/2017/11/05/othographe-dit-de-a/
Twitter
RSS
Follow by Email
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial